Créée par la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, l’opération PIÈCES JAUNES débute ce lundi 18 janvier. Si l’objectif reste l’amélioration du quotidien des enfants malades et leur rapprochement avec leurs familles, l’accent de cette 32e édition est mis sur le dépistage des violences que les jeunes subissent.

Finies les petites tirelires rigolotes en carton dans lesquelles on glissait ses petites pièces jaunes tout en souriant à la postière ou à sa boulangère. Du fait de la crise sanitaire, la grande collecte nationale s’effectuera cette fois exclusivement en ligne. L’appel à la générosité des Français débute aujourd’hui et se terminera vendredi 5 février.

La chasse à la maltraitance

Brigitte Macron, l’épouse du président de la République, a succédé en 2019 à Bernadette Chirac à la présidence de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. Dimanche 17 janvier, au JT de 20 heures sur TF1, la première dame de France a annoncé le lancement officiel de l’opération avec, cette année, un élargissement aux violences dont sont trop souvent victimes les enfants.

« Le thème, probablement central de cette année, sera, à l’hôpital, le dépistage des violences – toutes les violences physiques, psychologiques et sexuelles faites aux enfants – par des équipes totalement destinées à cela. Parce que l’on s’est rendu compte, qu’un jour ou l’autre, tous ces enfants et ados sont passés ou passent à l’hôpital. Il faut qu’on les repère, les inscrive dans un parcours de soins. Il s’agit aussi de les suivre, eux et leurs parents. Cela nous tient particulièrement à cœur ».

Brigitte Macron

Grâce aux dons recueillis depuis 1989, la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a pu ainsi financer 15 500 projets au sein des hôpitaux. Plus de 9000 ont été orientés vers les enfants et adolescents et plus de 6000 au profit des personnes âgées, notamment dans les Ehpad (Etablissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes).

La fondation étant reconnue d’utilité publique, les dons sont déductibles des impôts sur le revenu dans la limite de 66 %. Ainsi, un don de 15 euros ne vous coûtera en fait que 5,10 euros.

Faire un don