Crise sanitaire oblige, la 33e édition des Cinglés du cinéma, grande manifestation dédiée aux passionnés et collectionneurs du cinéma et pré-cinéma qui se tient à Argenteuil (Val-d’Oise), se déroulera en ligne. Nous vous proposons de découvrir son univers durant le week-end du 29 au 30 janvier.

Il en faut beaucoup plus aux Cinglés du cinéma pour annuler leur fête annuelle. Malgré l’absence de leur foire, ils proposent une édition 2021 alternative et recentrée sur le cœur même de leur identité : la conservation et la valorisation du patrimoine cinématographique

Service culturel, mairie d’Argenteuil

Qu’est-ce qu’une collection de cinéma ?

Au programme des conférences sur la collection de cinéma et son devenir (films tous formats, caméras, projecteurs, affiches, photos…). Peut-elle encore rester l’apanage de particuliers ou de musées privés tandis que des institutions publiques entreprennent de les conserver pour les générations futures ? Collectionneurs et spécialistes livreront leurs témoignages et expériences et la parole sera donnée au public en 2e partie via un modérateur.

Des ciné-rencontres… pour un nouveau regard

Des courts-métrages sur des problématiques contemporaines de tous types et réalisés par des auteurs indépendants, ainsi que des œuvres visant à sensibiliser les plus jeunes au patrimoine cinématographique, sont également à l’affiche. Comme pour les conférences qui se feront par zoom Webinar, il suffit de s’inscrire en cliquant sur le lien.

Ici ça sent la pellicule !

 Claude Chabrol, janvier 2003

Le temple de la passion

Organisée conjointement par la MJC et la municipalité, la foire des cinglés du cinéma est la plus grande manifestation du genre en Europe. Elle est devenue un rendez-vous annuel incontournable pour tous ceux qui s’intéressent au cinéma en général et au film argentique en particulier. Chaque dernier week-end de janvier, elle rassemble 200 exposants, dont certains venus de très loin, et près 10 000 visiteurs à la salle Jean-Vilar, à Argenteuil, près des quais de Seine.

Dénommé d’abord « Lumière d’Argenteuil » en janvier 1988, l’événement gagne très vite en notoriété grâce au dynamisme de ses organisateurs, Pierre Emard-Lacroix et José Agusti, deux cinéphiles passionnés. Ces derniers ont la bonne idée de cibler une thématique pour illustrer chaque édition : film policier, d’animation, comique, suspense, western, cinéma japonais, d’épouvante, effets spéciaux, etc.

Nul besoin d’être collectionneur pour fréquenter cette caverne d’Ali Baba et tout visiteur a pu croiser dans les allées des réalisateurs, comme Agnès Varda (2001 et 2018), Claude Chabrol (2003), Pierre Etaix (2006), Jean-Pierre Mocky (2016) et Jean-Paul Rappeneau (2018).

Le programme des cinglés du cinéma 2021