Jennifer Lescouët, 33 ans, est devenue sourde accidentellement à l’âge de 8 ans. La photographie, art visuel par excellence pour exprimer son ressenti, l’a toujours fascinée. Aujourd’hui, devenue professionnelle, ses portraits en noir et blanc s’exposent et font changer le regard sur le handicap.

La surdité a très longtemps été un handicap délicat à accepter en France. Reconnue comme un langage à part entière par une loi de février 2005, la langue des signes française (LSF), méthode mise au point au XIIIe siècle par l’abbé de L’Epée, a enfin permis d’ouvrir les portes de la communication à un monde que l’on croyait silencieux. Plusieurs fois primés, les portraits noir et blanc de Jennifer abordent le sujet joyeusement et sans complexe, suscitant intérêt et curiosité dans les expositions à Paris et en Ile-de-France auxquelles elle participe.

Avec ma série sur les mots du silence, j’ai marié le temps de pose et le flash afin de retranscrire le mouvement du mot signé par le modèle. J'ai choisi le noir et blanc pour restituer leur force de conviction, mais aussi pour l'aspect artistique de l’image. J’adore aussi réaliser les reportages de mariages, rencontrer des gens, participer à ces moments joyeux et festifs. Photographier les enfants et tous les évènements heureux que la vie puisse nous apporter. C’est ma thérapie, mon bonheur

Série photographique noir et blanc en studio. Langue des signes française interprétée par différentes personnes.

Un livre en hommage aux sourds

Jennifer réside à Champs-sur-Marne (Seine-et-Marne) depuis 2013. Elle a publié cet été son deuxième ouvrage, Signence (contraction de signe et silence), en collaboration avec Ève Allem, artiste plasticienne et également auteur d’ouvrages sur la LSF.

Dans ce livre de 112 pages, illustré de 34 photos noir et blanc, nous découvrons l’émouvant témoignage de Jennifer qui va oublier la parole entre 8 et 14 ans. Elle sera sauvée par un implant cochléaire et pourra rééduquer son cerveau à l’audition. À 12 ans, ne pouvant plus communiquer, elle a pris l’appareil photo de ses parents pour immortaliser les gens sur pellicule. Et c’est grâce à ce « regard sur le monde » qu’elle ne sombrera pas totalement dans l’isolement imposé par sa surdité.

Signence est une adaptation littéraire et didactique de ma série sur les mots du silence. C’est une invitation poétique à explorer le monde de la LSF. Le livre aborde bien sûr la linguistique, mais aussi l’histoire et l’art, et répond à bien des questions que l'on se pose sur la culture ''sourde''

Le livre est paru fin juillet aux éditions Renaissens, dirigées par Chantal Lebrat et basées à Cannes. Constitué sous forme associative, cet éditeur publie les textes francophones d’auteurs sourds, aveugles et de toute personne souffrant de handicap ou victime d’exclusion.

En ce moment et jusqu’à fin octobre, Jennifer expose à la bibliothèque Louise-Walser-Gaillard, à Paris 9e.

https://bibliotheques.paris.fr/agenda/doc/QUEFAIRE/106019/femmes-inouies-exposition

http://jlescouet.com/fr/galerie-9021-series.html

www.facebook.com/JenniferLPhotographe